Pesto de la fôret

J’adore fourrager dans la nature et rentrer à la maison avec un sac de trésors prêt à preparer pour le dîner. C’est vraiment de la magie. C’est aussi pas cher, c’est des produits locaux et tellement frais.

Ingredients

  • 200 g melange d’ail des ours, orties et feuilles de pissenlit
  • 100 g noisettes, noix ou graines grillées
  • 100 g fromage savoureux
  • 100 g huile d’olive douce
  • 2,5 ml de sel
  • 15 ml jus de citron

Donne environ 300 ml de pesto

Quoi faire

  1. Ramasser l’ail des ours, les orties et les feuilles de pissenlit loin des routes fortement trafiqué (des voitures et chiens…). Les plantes plus jeunes, ou juste le haut d’ortie, sont un peu plus fraîches en goût. Les orties plus grande sont plus boisées et les pissenlits plus amères. Choisissez votre ratio des plantes selon vos goûts: plus d’ail des ours donne un goût plus fort d’ail (quelle surprise..!?), plus des orties un goût plus d’herbe et les feuilles de pissenlit donnent plus d’amertume. Moi, j’aime bien l’ail, alors je préfère au moins la moitié des 200 g de l’ail des ours, puis la plupart des restes des orties et juste quelques feuilles des feuilles de pissenlits. Vous pouvez aussi essayer avec juste une des trois plantes, or mélanger avec le vert des carottes ou radis aussi.
  2. Faire tremper les plantes dans de l’eau froide pour éliminer les petits insectes et la poussière, les ramasser une à une (plus ou moins) et égoutter. Ils n’ont pas besoin d’être SECS, mais simplement pas trempés lorsque vous mélangez le tout.
  3. Hachez grossièrement vos noix/noisettes et faites-les griller avec vos graines dans une poêle chaude et sèche jusqu’à ce qu’elles deviennent légèrement plus foncées. J’ai tendance à utiliser les graines que j’ai à la maison, que ce soit des noisettes, des noix, des amandes, des graines de tournesol, des pignons ou des graines de courge. Mon préféré est les graines de courge et les noisettes car cela donne un goût plus profonde.
  4. Râpez votre fromage, ici aussi, choisissez un fromage qui vous plait, affiné et ferme avec pas mal de saveurs comme le Parmesan, le Gruyère ou le Compté. Vous pouvez également éliminer le fromage et ajouter un peu plus de noix si vous souhaitez créer une option sans produits laitiers.
  5. Mélanger tous les ingrédients avec un mélangeur ou un robot jusqu’à ce que tout soit lisse, crémeux et très vert. Ajoutez plus d’huile d’olive si vous pensez que c’est trop ferme.
  6. A déguster avec vos pâtes, en omelette, sur un steak grillé, ou simplement sur un morceau du pain.
  7. Le pesto se conserve environ une semaine au réfrigérateur.
  8. Si vous faites une plus grande quantité, vous pouvez la congeler sous forme de glaçons, puis de les mettre dans un sac en plastique au congélateur et vous avez des cubes de pesto juste à jeter dans vos pâtes chaudes et à déguster !

Curiosités

Ces feuilles vertes, dont certaines sont pour la plupart considérées comme des mauvaises herbes notoires, ont en fait des propriétés nutritionnelles tout à fait remarquables.

L’ail des ours était déjà utilisé il y a 2000 ans par des populations anciennes dans toute l’Europe à la fois comme ajout culinaire pour sa saveur, mais aussi pour ses propriétés médicinales. La plante est riche en composés anti-inflammatoires et antioxydants (tels que dLGG, flavonoïdes, caroténoïdes et acides phénoliques) qui ont prouvé leurs effets préventifs sur les maladies cardiovasculaires, la croissance tumorale et l’inflammation. Il possède également des propriétés antimicrobiennes qui combattent les bactéries ou les infections fongiques.
En dehors de cela, il est riche en vitamine C, en fer et en magnésium.

Les orties sont, tout comme l’ail sauvage, utilisées depuis la nuit des temps, et des archives existent dès l’âge du bronze. Au XVIe siècle, il était courant de fabriquer du tissu à partir d’orties dans les hautes terres écossaises. Les orties ont une teneur élevée en fibres alimentaires, en vitamines A, C et K, en fer et en calcium. Il possède également de puissantes propriétés médicinales et peut soulager la douleur dans l’arthrite, les rhumatismes et les douleurs musculaires grâce à sa teneur élevée en antioxydants, polyphénols et caroténoïdes.

Pour plus de lecture

Études pharmacologiques sur l’ail des ours
Propriétés médicinales de l’Ortie

Publié par Anna Caesar

Registered dietitian living and working in Chamonix, France.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :